La France s’illustre dans la « Pixel War » et fait exploser les audiences de Twitch

Pendant quatre jours, des millions d’internautes du monde entier se sont mobilisés sur des plateformes communautaires pour une création artistique collective qui s’est transformée en guerre de territoire numérique.

Un immense drapeau tricolore, une carte Vitale ou Thomas Pesquet : pendant 4 jours la communauté des internautes français s’est réunie pour faire briller la France sur les écrans de l’Internet mondial. Au départ, il y a une toile blanche de 4 millions de pixels ouverte le 1er avril par la plateforme communautaire Reddit .

Le but est de réaliser une oeuvre d’art numérique sous la forme d’une immense fresque collective. N’importe quel utilisateur pouvait participer en plaçant un pixel de couleur toutes les cinq minutes sur la toile. L’idée est de pousser les différentes communautés et utilisateurs de Reddit à échanger dans un élan de collaboration artistique. Pour arriver à créer une oeuvre originale, les internautes doivent en effet se coordonner à plusieurs, voire milliers, pour s’approprier un morceau de la fresque et y laisser son empreinte.

Mais très vite, l’espace à colorier s’est fait rare et l’expérience collaborative s’est transformée en guerre de territoire. Une « Pixel War », menée par plusieurs personnalités influentes du web de différentes nationalités qui ont fédéré leurs communautés pour laisser leur marque sur la toile. L’évolution en temps réel de la fresque permettait en effet de constater la détermination de chacune des communautés à ne pas perdre un pixel de terrain.

Guerre d’influence

La mobilisation de dizaines de milliers d’internautes français a ainsi alors donné lieu à la réalisation d’un immense drapeau tricolore. Des personnages d’Astérix ou « Le Petit Prince », la Tour Eiffel, Zinédine Zidane, l’Arc de Triomphe, une carte Vitale, Thomas Pesquet ou un croissant au beurre se sont ainsi insérés dans la fresque représentant la France. Des pixels de couleur ainsi transformés en symboles nationaux défendus à grands coups de clics.

Emmenés par le « streamer » Kameto, fort de ses 1,2 million de followers sur Twitch , puis relayé par d’autres influenceurs comme Squeezie (16 millions d’abonnés sur YouTube), ou Zerator, les internautes ont ainsi défendu les couleurs de la France jusqu’à la fin de l’évènement ce lundi. Les Français ont notamment fait face à l’alliance de plusieurs grands influenceurs espagnols et nord-américains qui ont tenté d’envahir les territoires tricolores.

Une guerre numérique et d’influence, dans une ambiance bon enfant, donnant lieu à des négociations entre Etat-major de chaque nation sur la plateforme de discussion Discord pour défendre son territoire. Des drapeaux représentant plusieurs pays comme l’Espagne, la Turquie ou le Canada ont ainsi vu leurs pixels disparaître sous les raids d’internautes ennemis.

Audiences historiques sur Twitch

Dopé par la ferveur des différentes communautés et des messages de soutien de sportifs, d’artistes ou même du candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle Eric Zemmour, l’événement a suscité la curiosité et l’engouement de très nombreux internautes qui commentaient l’évolution de la fresque sur les réseaux sociaux.

Appelé à se mobiliser sur Twitter et se réunir sur la plateforme de discussion Discord afin de se coordonner pour agir ensemble sur Reddit, le nouvel écosystème de réseaux communautaires a été au coeur de cette fête d’internet. Et c’est sur la plateforme de streaming Twitch que geeks ou simples curieux se sont rassemblés pour observer leurs avancées.

La course contre la montre pour conserver les territoires français a ainsi cumulé plus de 10 millions de vues sur la chaîne Twitch de Kameto, le « général » des internautes français, qui diffusait en direct l’évolution de la fresque collective. Un pic de 420.000 spectateurs en direct a été atteint dans la nuit de lundi à mardi pour suivre en temps réel les dernières minutes de la fresque sur sa chaîne. La veille, ils étaient déjà près de 6 millions de « viewers » cumulés, le nom donné aux spectateurs, selon la plateforme américaine de streaming vidéos détenue par Amazon .

Un engouement qui témoigne une nouvelle fois de la forte capacité de mobilisation de la scène internet en France. Lors du dernier Zevent, un marathon caritatif organisé par la communauté des « streamers » français (des diffuseurs de contenus en direct sur Twitch), plus de 10 millions d’euros avaient été récoltés en faveur d’Action contre la Faim, un record mondial pour un événement en streaming.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.